Blogs de nos membres

Pour participer à cette expérience, vous devez être membre de Selectissimo. Connectez-vous ou inscrivez-vous sans tarder.

Derniers articles des membres Selectissimo

Posté par le dans Entreprises
Dans le cadre de ma mission d’accompagnement de certains entrepreneurs lors de la création de leur entreprise ou de la reprise d’un commerce, il m’est arrivé de les mettre en garde contre les risques de l’association. Si s’associer peut apporter nombre d’avantages indéniables, mon expérience personnelle, après avoir pesé le pour et le contre, me laisse penser qu’il est très difficile de pouvoir trouver à plusieurs personnes l’équilibre adéquat pour mener un projet au succès attendu. Les raisons sont multiples et les énumérer dans cet article ne saurait prétendre à en « révéler » une liste exhaustive ou des recettes miracles mais plutôt d’apporter quelques pistes de réflexion.Entreprendre c’est faire des choix. En choisissant une option par rapport à une autre, vous vous exposez tout naturellement à un risque même si vous avez pu le mesurer au préalable. Et si vous n’êtes pas à prendre ce risque, il est préférable de vous orienter vers une autre solution professionnelle en qualité de salarié par exemple.S’associer permet de trouver la synergie nécessaire pour un développement plus créatif de votre nouvelle structure. De ce fait, disposer de 2 ou 3 avis permet de « diluer » les risques de mauvaises décisions mais peut également...
Lectures : 1
0

Posté par le dans Restaurants
Par ma position au sein d'une structure active dans la remise de commerces et spécialement dans les domaines de la restauration, je reste souvent amusé sinon pantois devant certaines demandes de nos clients qui se projettent dans leurs nouvelles activités professionnelles. Mon objectif ici n'est pas de les accabler (ce n'est pas mon genre ;-) mais surtout de leur amener un éclairage neutre et averti sur cette belle profession.Neutre car je ne viens pas moi-même de ce monde, mon cursus se situant dans des études supérieures commerciales, marketing et en e-communication, mais averti car j'ai eu l'occasion de côtoyer de nombreux acteurs à tous niveaux qui m'ont eux-mêmes largement éclairé.Le paradoxe de la restauration me semble être le suivant : reprendre un restaurant et en faire une réussite commerciale exige une solide formation à la base, des compétences et bien entendu, de l'expérience, ce qui reste une "banalité" dans la plupart des professions. Alors pourquoi ceux et celles souhaitant reprendre une telle activité pensent-ils qu'il s'agit d'une activité facile d'accès sans exigences particulières ? Pourquoi minimisent-ils les tâches et défis (pourtant nombreux et ardus) qui les attendent ? Pourquoi la restauration leur semble-t-elle un "eldorado professionnel" ?La première piste qui me...
Lectures : 1
0
Les différents types de bauxUne relation contractuelle portant sur un bureau à louer donne droit à un bail spécifique qui a pour particularité de s’adapter aux activités de l'entreprise. Dès sa signature, il prend effet pour une durée déterminée ou indéterminée. Le bail à durée déterminée : la fin du contrat étant précisée, il s'achèvera à la date convenue.Le bail à durée indéterminée : la fin du contrat n'étant pas prévue, il peut être renouvelé après consentement des deux parties ou à défaut, selon l'article 266 du code des obligations.Dans le code des obligations, le bail commercial se rapproche du bail dédié à l'habitation, contrairement à d'autres législations étrangères qui distinguent mieux ces deux concepts. En France par exemple, les sociétés ont le choix entre trois baux différents : commercial (pour les activités commerciales), professionnel (pour les activités non commerciales ou libérales) ou de courte durée (pour les entreprises débutantes).La fixation du loyerLa législation suisse ne prévoit pas de plafond particulier en ce qui concerne le montant du loyer. Les deux parties sont libres d'entrer en négociation sur ce sujet, selon que le bureau soit loué vide ou meublé. Néanmoins, il faut noter que le locataire est dans ses droits de...
Lectures : 56
0

Posté par le dans Entreprises
Chaque entreprise dispose d’une structuration spécifique, de même que chaque repreneur. C’est la raison pour laquelle, sa transmission doit être un acte de négociation notamment pour la transmission à titre onéreux. Pour transmettre une entreprise en général, il est indispensable de s’entourer de professionnels en la matière comme le notaire, l’expert-comptable, qui sont de véritables guides. Ces derniers permettront de trouver la solution idéale dans l’intérêt de toutes les parties, en particulier celui de l’entreprise.Transmission d’une entreprise : fonds ou parts ?Les possibilités de transmission d’une entreprise sont différentes et dépendent de la forme juridique de l’entreprise. En entreprise individuelle, le vendeur peut céder le fonds de commerce. Ce dernier est constitué des éléments incorporels comme la clientèle, le droit au bail, la propriété commerciale, l’enseigne, le nom commercial…, et des éléments corporels tels que les matériels, les outillages, les agencements, les installations, etc. En ce qui concerne le stock, il est cédé de manière séparée après l’inventaire contradictoire entre les parties. Par contre en société, le ou les associés peuvent vendre leurs parts sociales ou actions à un autre. Le repreneur dispose alors du patrimoine, c'est-à-dire l’actif et le passif. Pour éviter que le repreneur n’engage pas sa responsabilité pour des...
Lectures : 58
0
Envisager de vendre son salon de coiffure demande à ce que soient considérés un certain nombre de paramètres. Il faut, à ce sujet, étudier de près les opportunités qui s'offrent à soi pour que l'entreprise puisse continuer à prospérer. Pour trouver la bonne personne physique ou morale capable de reprendre le salon coiffure à transmettre, il incombe de réfléchir sur deux grands points développés ci-dessous.Garder l'image de marque du salonS'il y a bien une chose qui ne doit changer ou être altéré après-vente, c'est bien la qualité et le professionnalisme des services proposés par le salon. Et c'est bien entendu le point fondamental sur lequel le cédant se doit particulièrement d’insister. Lors du rachat d'une entreprise, ce sont d'abord les intentions de l'intéressé qui entrent en jeu, et il faut à ce moment-là, être en mesure de répondre à quelques interrogations pour apprécier au mieux chaque candidature : comment compte-t-il reprendre l'activité ? Pense-t-il améliorer les services offerts par le salon ? A-t-il également en tête l'idée d'investir ?Le dossier d'un candidat se montrera toujours plus rassurant et davantage intéressant si ses projets pour le salon coiffure à transmettre font mention de certaines propositions indicatives qui visent à perpétuer l’activité, et...
Lectures : 59
0
La location d’une boutique est idéale pour les besoins de distribution à long terme et qui mérite un examen attentif. Avec l'aide des taux d'accession à la propriété et la forte demande de mobilité, le marché locatif reste attractif pour les investisseurs, en particulier dans les régions du pays qui connaissent des rendements élevés. En Suisse, trouver un espace de vente s’ouvre à différents options et facteurs de l'immobilier commercial. Le lieu, le zonage, la superficie, les caractéristiques de construction et les taxes locales sont des facteurs primaires à prendre en compte. Les loyers sont généralement plus élevés, de ce fait, l'espace doit être utilisé d'une manière efficace. Mais d’abord, toute entreprise en pleine expansion se doit de conclure un bail pour un certain type d'espace, selon la base juridique suisse.Les conditions idéales pour une zone commercialeTrouver une boutique à louer peut être un processus chronophage. L’atterrissage dans un espace commercial à louer nécessite par conséquent une grande attention à l'emplacement. En effet, le local doit idéalement être situé dans les zones à population dense pour permettre une meilleure exposition aux clients potentiels. La démographie et le niveau de revenus dans les zones environnantes sont également importants. Dans certaines régions de...
Lectures : 61
0

Posté par le dans Fonds de commerce
Acquérir un fonds de commerce est une solution d’investissement intéressante. Mais, en raison du régime juridique particulier des fonds de commerce, leur procédure d’acquisition est soumise à un ensemble de règles particulières. Ce formalisme doit être respecté sous peine d’entraîner la nullité de la vente.Avant d’envisager l’acquisitionPour acheter un fonds de commerce, la première étape est de s’informer amplement. Le cédant a une obligation d’information vis-à-vis de l’acquéreur. Il s’agit de l’informer du chiffre d’affaires, et des résultats financiers des 3 dernières années, des privilèges et nantissements, des conditions du bail commercial, etc. Mais, il revient également à ce dernier de mener son enquête (évaluation et diagnostic) sur le l’activité qu’il compte reprendre. L’acquéreur devra également prendre des précautions vis-à-vis de la solidarité fiscale. Une solidarité fiscale qui pourrait lui imposer le paiement des impôts dus par le cédant. Il est également recommandé de s’assurer que le propriétaire du local n’est pas opposé à la vente du fonds de commerce. Enfin, le potentiel acquéreur doit prendre connaissance d’un éventuel droit de préemption sur le fonds et des contrats de travail en cours. L’acheteur ne reprend généralement ni les dettes, ni les créances du cédant du fonds. À moins que ces dispositions...
Lectures : 60
0

Posté par le dans Fonds de commerce
Acquérir un fonds de commerce est une solution d’investissement intéressante. Mais, en raison du régime juridique particulier des fonds de commerce, leur procédure d’acquisition est soumise à un ensemble de règles particulières. Ce formalisme doit être respecté sous peine d’entraîner la nullité de la vente.Avant d’envisager l’acquisitionPour acheter un fonds de commerce, la première étape est de s’informer amplement. Le cédant a une obligation d’information vis-à-vis de l’acquéreur. Il s’agit de l’informer du chiffre d’affaires, et des résultats financiers des 3 dernières années, des privilèges et nantissements, des conditions du bail commercial, etc. Mais, il revient également à ce dernier de mener son enquête (évaluation et diagnostic) sur le l’activité qu’il compte reprendre. L’acquéreur devra également prendre des précautions vis-à-vis de la solidarité fiscale. Une solidarité fiscale qui pourrait lui imposer le paiement des impôts dus par le cédant. Il est également recommandé de s’assurer que le propriétaire du local n’est pas opposé à la vente du fonds de commerce. Enfin, le potentiel acquéreur doit prendre connaissance d’un éventuel droit de préemption sur le fonds et des contrats de travail en cours. L’acheteur ne reprend généralement ni les dettes, ni les créances du cédant du fonds. À moins que ces dispositions...
Lectures : 0
0
Les arcades sont des structures architecturales héritées de l’époque médiévale. De nos jours, leurs fonctions originelles ne sont pas toujours perpétuées, mais leur utilité n’est pas à redire. En Suisse tout particulièrement, les arcades sont particulièrement populaires. C’est le cas à Berne par exemple, où il y a près de 6 Kilomètres d’arcades, sous lesquelles se trouve l’une des plus grandes galeries marchandes du pays.Reprendre une arcade, un projet très avantageuxUne arcade à transmettre doit être différenciée des biens immobiliers courants. Même si le régime juridique applicable reste le même, l’attractivité des arcades est souvent très différente de celle d’un parking, de bureaux ou de locaux commerciaux traditionnels. En effet, l’arcade s’apparente à un simple emplacement. Il n’y a pas d’obligations particulières à la charge du cédant. Reprendre une arcade à transmettre est attrayant en raison de plusieurs facteurs : Tout d’abord, l’arcade étant un emplacement libre de tout équipement le prédestinant à un quelconque usage, il y est attaché une certaine flexibilité. L’on peut aisément reprendre une arcade qui était employée par un marchand pour en faire un service de restauration.Ensuite, il n’y a pas de charges d’entretien lourdes à prendre en considération lorsque l’on reprend une arcade. Pas de...
Lectures : 61
0
Le secteur de l'hôtellerie et de la restauration est un secteur en plein essor aujourd'hui dans le monde et beaucoup sont de ces particuliers et opérateurs économiques qui investissent dans ce secteur surtout pour sa bonne rentabilité. Parmi ces coins du monde, nous avons la Suisse, devenue une destination sure en matière d'investissement dans le domaine de l'hôtellerie et de la restauration. Hôtel-restaurant à vendre, un domaine d'investissement bien rentable en Suisse. Envie d'investir dans l'hôtellerie-restauration en Suisse ? Par où commencer ? Pourquoi investir dans l'hôtellerie en Suisse et quel est le cadre juridique qui réglemente les opérations de vente de complexe hôtelier en Suisse ?L'hôtellerie-Restauration en Suisse : état des lieuxSuite à la crise financière mondiale de 2009 l'industrie touristique a également connu une chute drastique dans la plupart des pays du monde y compris la Suisse. Mais l'industrie touristique de la Suisse, en particulier le secteur de l'hôtellerie-restauration a connu une bonne croissance et a attiré beaucoup d'investisseurs. D'après les analyses produites par Hôtellerie Suisse et la Société Suisse de Crédit Hôtelier, la Suisse présente une forte demande en hôtellerie et en restauration, ce qui fait que le taux d'investissement dans ce secteur a considérablement grimpé depuis 2009....
Lectures : 62
0

Posté par le dans Fonds de commerce
Actifs dans le domaine de la remise de commerce depuis plusieurs années, Selectissimo ne peut que constater avec regrets, les grandes difficultés que rencontrent nos commerçants de proximité dont nous défendons la position. En effet, depuis l’arrivée de gros acteurs sur le marché (discounters, grandes marques, chaînes internationales), les prix d’appel pratiqués par ceux-ci, souvent proche voir en-dessous du prix coûtant, le matraquage publicitaire grâce à des budgets souvent indécents aidant, ne permettent plus aux petits commerçants de lutter loyalement et à armes égales. Peut-on alors parler de concurrence déloyale ? On peut légitimement se poser la question...Notre article ne tend pas à jeter la pierre à ceux qui choisissent de faire leurs achats courants dans ces grandes surfaces proposant des prix les plus attractifs. Une famille nombreuse, des budgets serrés induisent tout naturellement ce type d’attitude parfaitement compréhensible. Mais peut-être faut-il aussi se poser les questions suivantes au-delà des questions purement économiques, en intégrant l’aspect éthique et social de nos comportements ?- Tuer le commerçant local, n’est-ce pas tuer la vie sociale d’une commune ?- Acheter local n’est-il pas un premier geste de consommation responsable ?- En termes de qualité, peut-on comparer un produit artisanal d’un produit industriel ?- La...
Lectures : 349
0
Voici plus de 7 ans que Selectissimo, agence reconnue en Suisse romande, accompagne ses clients dans leurs projets de remise de commerce ou de transmission d’entreprises. Nous sommes fiers d’avoir pu réaliser de nombreuses opérations fructueuses sur des missions que nous ont confiées plus de 600 vendeurs et près de 3000 acheteurs ces dernières années.Mais à notre grand regret, nous devons aussi constater que certains acteurs dans le domaine ternissent notre activité en s’improvisant dans un métier qui requiert notamment une solide formation et une probité qui leur fait souvent défaut. En effet, chacun, même sans formation et expériences professionnelles, peut s’engager dans cette voie sans autorisation / licence car aucune disposition légale contraignante n'encadre notre profession en Suisse au contraire de nos voisins français qui ont largement légiféré à ce propos.Les conséquences sont très fâcheuses car ces agissements induisent une méfiance persistante des vendeurs comme des acheteurs sur un marché déjà très tendu conjoncturellement. Combien avons-nous récupéré de clients déçus, grugés par des courtiers malveillants pour lesquels seul le gain compte même au détriment des principes de loyauté les plus élémentaires dans les affaires ? Combien avons-nous dû reprendre de dossiers mal ficelés dont les conseils prodigués étaient le plus...
Lectures : 325
0

Posté par le dans Fonds de commerce
Au cours de la prochaine décennie, la plupart des propriétaires d’atelier envisagent de vendre leurs entreprises. Commencer à prendre des mesures aujourd'hui signifie préparer un atelier à vendre, de sorte de maximiser sa valeur à long terme. L’exploitation d’une entreprise selon la base juridique suisse peut se faire, sauf s’il y a des licences spécifiques professionnelles requises pour cela. Effectivement, une spécialité dans un domaine d’activités de l’atelier sera la compétence dominante nécessaire pour un nouveau propriétaire d’avoir du succès.Savoir garantir la viabilité de l’atelier Les acheteurs ont besoin de savoir que les recettes et les bénéfices peuvent être améliorés. Ils peuvent desservir de toute dette, payer un salaire raisonnable, et, idéalement, sont compétents pour faire croître l'entreprise. Dans le cas contraire, le mieux est d’éviter de perdre du temps à rencontrer les mauvaises perspectives. Une entreprise sera presque toujours vendue sur une valeur basée sur les finances passées. Sauf que la décision d'achat sera basée sur le potentiel futur de l'entreprise. Quand vient le temps de rencontrer des acheteurs potentiels, il est plus qu’essentiel de se concentrer sur les points forts de l’atelier et les domaines où il excelle. Alors que certains acheteurs considèrent la croissance pour être leurs principaux...
Lectures : 282
0
La location d’une boutique est idéale pour les besoins de distribution à long terme et qui mérite un examen attentif. Avec l'aide des taux d'accession à la propriété et la forte demande de mobilité, le marché locatif reste attractif pour les investisseurs, en particulier dans les régions du pays qui connaissent des rendements élevés. En Suisse, trouver un espace de vente s’ouvre à différents options et facteurs de l'immobilier commercial. Le lieu, le zonage, la superficie, les caractéristiques de construction et les taxes locales sont des facteurs primaires à prendre en compte. Les loyers sont généralement plus élevés, de ce fait, l'espace doit être utilisé d'une manière efficace. Mais d’abord, toute entreprise en pleine expansion se doit de conclure un bail pour un certain type d'espace, selon la base juridique suisse.Les conditions idéales pour une zone commercialeTrouver une boutique à louer peut-être un processus chronophage. L’atterrissage dans un espace commercial à louer nécessite par conséquent une grande attention à l'emplacement. En effet, le local doit idéalement être situé dans les zones à population dense pour permettre une meilleure exposition aux clients potentiels. La démographie et le niveau de revenus dans les zones environnantes sont également importants. Dans certaines régions de la...
Lectures : 348
0

Posté par le dans Immobilier
Un parcours de combattant, c’est comme ça qu’on définit aujourd’hui la recherche d’appartement pour les futures locataires dans les grandes villes. Pour trouver un appartement, le locataire doit au moins fournir le contrat de mariage, la carte d’assuré social, au moins les trois dernières fiches de paye et un garant pour la caution, qui est stipulé par la loi en vigueur. Face à toutes ses exigences, les jeunes ont du mal à trouver un logement qui leur convient et ont recours parfois à des tricheries. Mais les gérantes et propriétaires ne se laissent pas avoir. Certains propriétaires font appel à des agences détective pour mener des enquêtes avant d’accepter un locataire pour éviter les mauvaises surprises et les éventuels ennuis.Les trucages deviennent courantsTellement, il est difficile d’obtenir un appartement même pour ceux qui ont un bon salaire. Les agences sont devenues trop exigeantes. Les aspirants à la location doivent fournir un bon dossier pour pouvoir trouver un abri et souvent, ils l’inventent de toutes pièces. Parmi ses fraudes, la modification des informations leurs concernant comme les fiches de paie ou encore d’inventer un conjoint. Il faut aussi que le futur locataire touche au moins trois fois du loyer, mais même dans...
Lectures : 666
0

Posté par le dans Immobilier
Déménager en Suisse est une opportunité saisissante, sans oublier le dépaysement que ce projet peut proposer. Cependant, il y a aussi d’autres changements à prévoir pour que ce déménagement puisse être complet. La recherche d’un bien immobilier à l’étranger n’impose pas le même challenge que celui dans le pays. Chez soi, on a l’opportunité de mieux connaître le marché immobilier local, sans oublier la bonne connaissance des régions, pour mieux s’orienter vers la destination de votre choix. Alors, si on se lance dans ce projet en Suisse, on sera totalement dans le flou. En effet, on ne connaît rien de la Suisse, surtout si c’est la première fois qu’on s’y rend. La première chose à faire serait ainsi de consulter une agence immobilière suisse, qui pourra offrir tous les renseignements nécessaires à cette recherche, et pour se faire assister tout au long de la quête, afin de trouver une maison, un appartement ou un studio suisse, bien convenable à ses besoins. Une investigation qui peut également être à titre d’enquêtes de moralité.Rentabiliser sa location de bien immobilierAfin de mieux lancer cette recherche, il n’y a rien de plus simple que le bouche-à-oreille. C’est par l’intermédiaire de cette méthode qu’on peut recueillir...
Lectures : 704
0
Transformer une entreprise individuelle en société ou vendre un bien implique généralement la cession de fonds de commerce. Comme il s'agit d'une affaire délicate, des dispositions légales sont à prendre en considération. Des vérifications sont à ne pas négliger avant tout processus.Vérifier les conditions et obligations des différentes partiesParmi les éléments incontournables de la cession de fonds de commerce sont l'évaluation de la capacité des parties et la considération du régime matrimonial. Le vendeur est-il vraiment propriétaire du fond de commerce et l'acquéreur n'est-il pas soumis à une condamnation pénale. Il s'agit en fait de faire une étude au préalable sur des points comme la présence d'une mesure de tutelle et de sauvegarde de justice. Le fait qu'un individu soit encore mineur peut aussi avoir un rôle à jouer dans la validité des actes. Il faut par ailleurs réaliser un contrôle sur le régime matrimonial du propriétaire de fonds. Il faut vérifier si une autorisation de l'autre époux s'avère importante ou non. Tout dépend bien évidemment du fait qu'il soit marié. Au cas où, une personne morale fait l'objet de la cession, une vérification devrait se faire sur le pouvoir de la personne physique à signer l'acte en question au nom...
Lectures : 655
0

Posté par le dans Fonds de commerce
La plupart des personnes exerçant une activité commerciale en Suisse sont obligées de louer un local commercial. Seules sont épargnées celles qui possèdent des locaux situés dans les zones où elles souhaitent exercer et répondants aux normes requises pour leurs activités. Le choix d’un local commercial à louer ne se base pas uniquement sur son emplacement ou encore sur le coût du loyer, il faut également bien analyser les différents termes du bail en se référant à la législation.Qu’entend-on par local commercial ? Est défini comme local commercial un volume clos dédié à l’exploitation d’une entreprise. Il peut s’agir d’un magasin, d’un bureau, d’un entrepôt, d’un dépôt … que le professionnel exploite dans le cadre de son activité. Pour que le local soit qualifié de commercial, il n’est pas nécessaire que son utilisation soit destinée à des fins lucratives. Du moment ou son exploitation contribue au développement de l’activité commerciale du concerné, la qualification de local commercial revêt de tout son sens. En revanche, si un local est utilisé à des fins commerciales sans que son propriétaire ait donné son accord, il ne peut être qualifié de local commercial. L’exploitation est dans ce cas qualifiée d’illicite. Local commercial à louer :...
Lectures : 875
0
La vente d'un fonds de commerce fait appel à des démarches similaires à la vente d'un immeuble. La présence d'un acte de vente authentique et d'une promesse s'avère incontournable. Des normes sont à prendre en compte dans une telle opération.Les différentes mentions obligatoires dans un acte de venteL'acte de vente d'un fonds de commerce est étroitement avec le Code du commerce. Ce qui fait que quelques mentions relevant de ce dispositif légal doivent figurer dans l'acte. Les premiers éléments associés à ces mentions obligatoires concernent l'information de l'acheteur sur la valeur du fonds ainsi que son état réel. Si l'article L. 141-1 est pris comme référence, il est indiqué bien clairement dedans que le vendeur se doit d'énoncer le nom du précédent veneur. Tous les autres détails rattachés à l'acte d'acquisition sont également compris dans ces mentions obligatoires. Il ne faut pas non plus oublier qu'un acte de vente de ce genre implique des informations sur l'état des privilèges et nantissements et le chiffre d'affaires des trois dernières années. Les bénéfices réalisés au niveau commercial et les détails concernant le bail ne sont pas non plus à négliger. Chacun de ses points énoncés doit figurer dans l'acte de vente. Aucune information...
Lectures : 653
0
L'achat d'un fonds de commerce est associé à des écritures comptables particulières. Des détails importants sont à prendre en compte. Il en est de même pour un bien cédé en cas de dépréciation.Les démarches comptables en cas d'achat d'un fonds de commerceEn cession fond commerce, il peut s'agir d'un procédé d'acquisition simple ou bien d'une opération liée à une dépréciation. Dans le premier cas, il est question d'une écriture de comptabilisation basée sur deux principes. Il s'agit en fait de se focaliser sur le débit et le crédit des comptes. De nombreux éléments sont dans ce cas à prendre en considération. C'est le cas notamment des stocks et des immobilisations incorporelles et corporelles. Le système est de faire la différence entre ces éléments et la valeur totale du fonds de commerce. Il faut préciser qu'acquérir un tel bien implique de débiter les TVA déductibles sur immobilisation et les TVA sur autres biens et services par rapport aux comptes en général. D'autres éléments sont par contre à créditer des comptes comme les frais des fournisseurs d'immobilisations, des commissions et courtages sur achats, d'actes et contentieux ainsi que les honoraires. Les opérations comptables en cas de dépréciation de fonds de commerceÉvoquer l'expression cession...
Lectures : 0
0
Financement

Montant souhaité

Chf

Durée

Mois

Votre mensualité

Chf

Intérêt total

Chf