Blogs de nos membres

Notre zone blog regroupe de nombreux articles pertinents sur des thématiques variées liées au domaine de la cession de commerces et d’entreprises en Suisse et en France. Pour participer à cette expérience et partager vos articles et commentaires avec les autres membres du réseau, il est nécessaire d’être membre actif de la plateforme Selectissimo. Connectez-vous ou inscrivez-vous sans tarder !

Société à transmettre et héritage : éviter la faillite

Posté par le dans Entreprises
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 1995
  • 0 commentaires
  • Notifications
  • Imprimer
  • PDF

Assurer une pérennité à sa société, son entreprise est le souci majeur de presque tous les chefs et dirigeants d’entreprise. Cette action passe nécessairement par une transmission. Une bonne pérennité dépend inconditionnellement donc d’une bonne transmission. Mais cette préoccupation se ressent le plus quand on est en face des sociétés familiales ou communautaires. Dans tous les cas, il est important pour celui qui a une société à transmettre de mettre le cap sur celui qui est apte pour bien conduire cette dernière : on parle ici de compétence.

Transmettre pour une survie de sa société

On voit tout le nombre de sociétés qui font faillite chaque année pour des raisons diverses. L’une de ces raisons est une absence de transmission ou une mauvaise transmission. Pour le premier aspect, on constate aujourd’hui que plusieurs sociétés sont dirigées par des personnes qui ont passé le cap des 50 ans. Les nouvelles donnes économiques de ces 10 années à venir demandent une transmission de ces sociétés pour éviter leur fermeture, leur faillite tout court.

La transmission permet donc aux entreprises et sociétés de perdurer pendant longtemps. Mais cette transmission doit se faire dans les règles de l’art pour éviter de revenir à la même situation. Il faut donc s’entourer de professionnels pour mener à bien la transmission de sa société. Pour celui qui a sa société à transmettre, il gagnera non seulement une retraite bien préparée, mais aussi il verra son entreprise survivre.

À qui transmettre sa société ?

Choisir un repreneur est souvent un Choix très difficile à en croire de nombreux dirigeants, mais pour les sociétés familiales le problème ne se pose très souvent pas : la transmission se fait ici gratuitement. Nous sommes en face de l’un des deux modes de transmission qu’on appelle donation. Privilège est donc donné à un membre de la famille, cela peut être un des enfants ou un cousin. Ce mode permet très souvent d’éviter les exigences fiscales. La donation se ressent un peu plus lors du partage l’héritage. Ce mode s’étend aussi à la transmission à un ami, un proche ou un salarié de la société. L’autre mode est le mode onéreux qui consiste en une vente de la société. On parle alors de cession. Dans tous les deux cas, il est important de choisir un successeur qui soit à la taille pour conduire de main de maitre cette société.

Accompagner le repreneur de la société

C’est comme une sorte de coaching qui suit la vente ou la transmission de la société. L’accompagnement couvre une période déterminée par les deux parties. Cet accompagnement peut être cadré ou souple. Le cédant s’engage donc à porter une aide au preneur en lui transmettant son savoir fait. Il doit aussi le mettre en bonne relation avec ses clients, prestataires et fournisseurs. Celui qui a sa société à transmettre doit donc être apte à suivre le repreneur de celle-ci afin de l’aider à prendre un envol sûr.

0

Commentaires

  • Pas encore de commentaire. Soyez le premier à commenter

Commenter cet article

Invité Vendredi, 18 Octobre 2019